Menu

Mutu’ LV : les lunelviellois prêts à l’adopter

Le concept d’une complémentaire santé réservée aux Lunelviellois était présenté en réunion publique le 20 septembre dernier. Depuis, plusieurs permanences ont eu lieu en mairie et le dispositif baptisé « Mutu’LV » ne cesse d’attirer de nouveaux adhérents.
 
Le dispositif d’une mutuelle santé communale s’adresse à toute personne souhaitant améliorer sa couverture maladie complémentaire, à moindre coût et sans aucun questionnaire de santé ni examen médical ; professions libérales, commerçants, artisans, demandeurs d’emploi, retraités… Depuis quelques mois, les habitants de Lunel-Viel peuvent, à leur tour, bénéficier d’une telle complémentaire santé suite à la signature d’une convention de partenariat entre la commune et ACTIOM. Dans ce cadre, le rôle de l’association est de représenter la municipalité et ses habitants auprès des mutuelles et assureurs, négocier les prestations, les taux de couverture et les conditions tarifaires et de défendre les intérêts des adhérents.
Depuis le mois de septembre dernier, 41 habitants ont rencontré un conseiller pour s’informer sur les trois formules de garanties proposées (« Economie », « Sécurité », « Confort »). Le dispositif compte aujourd’hui 27 foyers. 80% des bénéficiaires sont des personnes retraitées, les autres signataires sont âgés de moins de 26 ans, exercent une profession non salariée, ou encore sont en recherche d’emploi.
Avec un nombre croissant d’adhérents, le dispositif est un véritable succès. Les habitants sont globalement séduits.
 

DATES DES PERMANENCES MUTU’LV
Les prochaines permanences, uniquement sur rendez-vous en mairie ou au 04 67 83 46 83, pour la mutuelle
« Mutu’LV » auront lieu de 9h à 12h les mercredi 25 janvier, mardi 21 mars et mercredi 24 mai 2017.

La Mairie anticipe la fin des sacs en plastique

Le bannissement des sacs plastique à usage unique dans les commerces sera effectif au 1er janvier 2017 comme le prévoit la loi sur la transition énergétique. À Lunel-Viel, la mairie anticipe l’interdiction et privilégie les sacs réutilisables en coton.
 
Depuis cet été, les sacs en plastique d’épaisseur inférieure à 50 micromètres sont interdits aux caisses des magasins, sans considération de volume. Au 1er janvier 2017, l’interdiction sera généralisée, puisqu’elle s’étendra à tous les points de vente, y compris ceux destinés à emballer les fruits et légumes ou le fromage. En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique d’être prohibée, sauf celle compatible avec un compostage domestique. Applicable en deux temps, le projet de loi de « transition énergétique pour la croissance verte » devrait permettre de mettre un sacré coup de frein à l’utilisation massive de sacs plastiques (plusieurs milliards par an) et à la pollution qu’ils occasionnent.
À Lunel-Viel, la mairie a déjà choisi d’effectuer la transition, à coup de distribution de sacs réutilisables. Ainsi, le portage des repas se fait désormais avec des sacs en coton bio. Avec une moyenne de 10 repas distribués par jour (hors dimanche), ce sont, par mois, 250 sacs plastiques en moins dans la nature ou dans la poubelle grise. De même, la distribution des denrées de la banque alimentaire s’effectue avec un sac réutilisable. Chaque bénéficiaire s’est vu distribué un sac de coton bio qu’il ramène à chaque distribution. L’occasion de réaffirmer la volonté de la municipalité de s’engager dans une démarche de consommation responsable et de sensibiliser les lunelviellois au respect de l’environnement.

L’eau récupérée alimentera les jardins partagés

img_0683Dans le cadre de son Agenda 21, la commune a participé au financement d’un récupérateur d’eau pour les jardins partagés.

Le récupérateur d’eau de pluie Installé en septembre dernier, aux Jardins partagés du Dardaillon,  est destiné à l’arrosage des plantations. Ce container, d’une contenance de 1 000 litres servira pour la première fois cet automne.  Les avantages de la récupération des eaux de pluies pour arroser les jardins sont nombreux. Non seulement cela permet d’économiser de l’eau potable, mais aussi de fournir aux plantes une eau tempérée et dénuée de chlore.

Nouveaux bacs à déchets verts installés au cimetière

dsc_0149Afin de favoriser le tri des déchets, la commue a décidé d’adopter le tri sélectif dans le cimetière et de mettre à disposition des visiteurs, des bacs de tri pour déposer leurs déchets verts.
Dorénavant des bacs permettront aux personnes se rendant au cimetière municipal, pour fleurir ou embellir les tombes, de jeter les différents déchets dans des bacs appropriés aux différentes matières. Ainsi tout ce qui est « déchets verts » des contenus de pots (fleurs et plantes fanées, mauvaises herbes, feuilles mortes et motte de terre), devra être jeté dans le grand bac réservé aux déchets verts. Il suffit pour cela de lire la pancarte « végétaux uniquement ». Pour « le tout-venant » (emballages, pots en terre ou en plastique, fleurs artificielles, et autres déchets ménagers…), il sera jeté dorénavant dans l’un des deux bacs gris installés à proximité.

L’objectif est de valoriser une partie des déchets végétaux (fleurs fanées, feuilles, terre), collectés par les services de la ville. Ils pourront, une fois triés, être valorisés en centre de compostage, à Marsillargues, et être transformés en compost ou terreau pour jardin. Un tri sélectif qui entre dans l’action environnementale entreprise par la commune, au titre du développement durable et qui facilite aussi la tache du personnel communal lors de l’enlèvement des déchets.

Beau succès pour l’opération «nettoyons la nature »

nettoyons-natureUne trentaine de Lunelviellois ont participé à l’opération “nettoyons la nature”, le 24 septembre dernier, et contribué ainsi à un grand nettoyage le long du Canal Philippe Lamour. Près d’une centaine de sacs, soit plusieurs kilos de déchets en tout genre (du simple mégot au porte-bébé) ont été ramassés et chargés sur le dos des ânes de l’association “l’Âne de Bâjanet” de Marsillargues, qui étaient venus participer à la collecte et au transport des déchets. Un petit-déjeuner avec croissants et jus de fruit locaux étaient offerts aux volontaires qui s’étaient réunis à 9 heures du matin sur la place du 14 juillet. La veille, le vendredi 23 septembre, les 11 classes de l’école primaire Gustave Courbet s’étaient également prêtées à l’exercice. Accompagnés d’une trentaine d’adultes, parents et enseignants, 268 élèves ont nettoyé les alentours de l’école, le parc de l’Orangerie et les bois BRL.

Le concours d’épouvantails des jardiniers est reconduit

Le premier concours d’épouvantails des Jardins partagés du Dardaillon organisé le 3 octobre dernier a connu un vif succès. « Neuf épouvantails étaient en compétition. Le choix du jury a été difficile », explique Marie De Oliveira, c o n s e i l l è re municipale en charge de la gestion des jardins partagés. Les lauréats de ce premier concours sont La sorcière, Le pompiste et l’épouvantail réalisé par L’Association de Soutien Aux Familles Alzheimer. Un grand coup de chapeau aux enfants des écoles qui ont participé à l’événement en la réalisation de deux épouvantails, un pour l’école maternelle et le second pour les enfants de l’ALP.

Les responsables lancent en 2016 un deuxième concours d’épouvantails, ouvert à tous, dans le but de « mettre de la bonne humeur dans notre commune », dit la conseillère municipale, avant de conclure, « bien entendu, la créativité et l’originalité des oeuvres resteront les maîtres mots pour l’an prochain ».

Accessibility
Fermer