Menu

DSC_0018webGarfield, un adorable montagne des Pyrénées qui vit à Lunel-Viel, au sein de la famille Charneau, n’est plus vraiment un chien comme les autres. C’est lui, le magnifique patou qui incarne la légendaire « Belle » dans l’adaptation cinématographique de Belle et Sébastien. Il faut dire qu’avec sa toison neige et son impressionnant gabarit, il ne pouvait que séduire les producteurs. À l’affiche du nouveau volet débarqué cet hiver dans les salles, il nous accueille chez lui…

 

Garfield, c’est le nom du célèbre chat paresseux de la bande-dessinée bien sûr, mais c’est aussi celui d’un patou de 5 ans, désormais star des enfants. Après le succès du premier film, sorti en 2013, Garfield crève l’écran dans le second opus du remake de la série télé des années 60, sorti à Noël dernier. Ses atouts : une haute taille, un pelage immaculé et un bon caractère.

 

Du haut de ses 87 cm au garrot et de ses 75 kilos, Garfield a été sélectionné il y a quatre ans parmi 300 autres chiens. Sur le tournage, Garfield a deux doublures qui servaient surtout pour les répétitions. Mais face à la caméra, c’est toujours Garfield, le chien vedette, qui impressionne par ses talents d’acteur.

 

Une mise en lumière inattendue pour son maître, Jean-Marc Charneau, dont l’épouse, Valérie, élève des huskies. C’est en 2010, alors qu’il n’avait que deux mois, que la famille Charneau est allée le chercher dans une bergerie, en Ariège, pour qu’il veille sur la propriété. C’est d’ailleurs de la fille du berger que Garfield tient son patronyme.

 

Jusqu’au jour où l’incroyable aventure de Belle et Sébastien commence par un coup de fil du réalisateur Nicolas Vanier, ami de longue date de son propriétaire. Il cherchait un chien de berger pour son prochain film. Garfield passe brillamment le casting et se voit sélectionné pour jouer la vedette. Il part alors suivre un entraînement intensif auprès du Canadien Andrew Simpson, l’un des plus célèbres dresseurs d’animaux du cinéma. Plusieurs mois d’entrainement ont été nécessaires pour réaliser sa performance d’acteur et construire sa relation d’amitié avec Félix Bossuet, le jeune acteur qui interprète Sébastien. C’est ainsi que Garfield passera près de dix mois loin de ses maîtres pour devenir Belle à l’écran. Jean-Marc, son maître, lui rend parfois visite sur le tournage et joue même la doublure lors du premier film (pour la petite histoire, il prend la place du soldat allemand qui s’en prend à Sébastien et voit bondir sur lui Belle).

 

Aujourd’hui, habitué des plateaux de cinéma, Garfield tournera, d’ici peu, le troisième volet de la saga. Devenu chien acteur et chien star malgré lui, Garfield remplit toujours sa mission de gardien et protecteur hors-pair chez les Charneau. Il a repris sa place de sentinelle au sein de sa famille. Un retour à une vie – de chien – normale qui n’a pas affecté son quotidien si ce n’est que lui aussi a son étoile de star façon Hollywood Boulevard mais en terre lunelvielloise ! Un joli clin d’oeil de la part de son maître Jean- Marc, qui a immortalisé les empreintes de son chien star dans un coffrage béton en forme d’étoile. Waouf !

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

Le Patou est un chien de berger des Pyrénées. Le terme vient de l’occitan « pastou » qui signifiait « berger ». À l’origine, le Patou est utilisé pour s’occuper des troupeaux de moutons et les protéger contre les prédateurs, comme les loups ou les ours. D’ailleurs, chez la famille Charneau, Garfield monte la garde.

Accessibility
Fermer